30/10/2006

Puits N°8 de la S.A. des Charbonnages de l'Ouest de Mons

Elouges belle vue 8

Dit : Belle-vue N°8.

 

-Concession : Belle-Vue, Baisieux.

 

-Situation : prés du pont des Bibelots.

 

En 1894, 53 fours à coke y sont en activité.

 

Entre 1908 et 1921, l'exploitation de la veine Grande Godinette à 695 mètres de profondeur provoque 32 coups de grisou dont plusieurs sont meurtriers.

 

Il existe à Elouges un juron : Fât' Godinette employé comme synonyme de Fât Grisou.

Il est probable que le danger constitué par cette veine Grande Godinette en est à l'origine.

 

-Fermé le 13 Mai 1921.

15:06 Écrit par Fred dans Elouges | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : elouges, charbonnage, mons |  Facebook |

Puits N°4 de la S.A des Charbonnages Unis de l'Ouest de Mons

Elouges puits4

Dit : Grande Veine.

 

-Concession : Belle-Vue, Baisieux.

 

-Situation : rue Grande Veine ( anciennement rue Ferrer ).

 

Coup de Grisou : 1763 : 8 Morts

                           1784 : 3 Morts

 

Avant 1882, ce puits appartenait à l'ancienne Société des Houilles grasse du Levant d'Elouges.

 

En 1905, 50 fours à coke y sont en activité. Il y existe une pompe souteraine pouvant refouler l'eau d'un seul jet de 552 mètres à la surface.

 

C'est le premier puits borain arrêté par le plan de récession de la C.E.C.A.

 

Fermé officiellement le 12 Mai 1952, il fonctionne jusqu'au 21 Octobre de la même année afin d'éviter le chômage aux ouvriers de la Grande Machine à Feu de Dour dont le puits est obstrué par un accident de cages.

14:59 Écrit par Fred dans Elouges | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

28/10/2006

Les fours à coke de la S.A. de la Grande Machine à Feu de Dour

les four à coke mach a feu

 

Annexès aux installation du puits N°1 de la société, ils sont installés à l'arrière du site, en bordure de la  ligne de chemin de fer Saint-Ghislain-Quievrain par Roisin, à proximité de la gare de Dour.

 

A droite, on apperçoit le terril de la Grande Machine à Feu.

17:37 Écrit par Fred dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Puits N° 2 de la S.A. des Charbonnages Unis de l'Ouest de Mons

dour puits 2

Dit : Belle-Vue N°2.

 

-Concession : Belle-Vue, Baisieux.

 

-Situation : dans le bois d'Epinois.

 

-Profondeur Atteinte : 425 Mètres.

 

Coup de grisou : Le 3 Août 1831 : 36 morts

                          Le 11 Janvier 1862 : 25 morts.

 

Aprés la fermeture intervenue en 1877, les bâtiments servent d'atelier pour les réparations du materiel d'extraction des autres puits.

 

En 1890, on y installe un lavoir destiné spécialement au traitement des charbons avant leurs tarnsformation en coke dans les 80 fours situés au même endroit ainsi que dans ceux di N°4 Grande-Veine et du N°8 Belle-Vue de la même Société.

 

 

 

17:31 Écrit par Fred dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Magasin au bois de la S.A. des Charbonnages Unis de l'Oest de Mons

magasin aux bois

-Situation : entre les Charbonnages de Vedette et de Sainte-Antoine.

Il approvisionne en bois tous les sièges de la société à Boussu-Bois, Dour et Elouges.

Le bois est expédiè journellement par un train à bois suivant la demande de la veille. Cette méthode permet de réduire fortement les déchets et assure un approvisionnement régulier.

 

Au fond on apperçoit les châssis à molettes et la grande cheminée du puits N°9 Sainte-Antoine.

 

Le chantier est traversé par le transporteur aérien acheminant le charbon de ce puits aux triages et lavoirs installés à Vedette.

16:59 Écrit par Fred dans Boussu-Bois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/10/2006

Puits N°10 de la S.A. des Charbonnages Unis de l'Ouest de Mons

vedtte

Dit : Vedette.

 

-Concession : Bois-de-Boussu, Sainte Croix et Sainte-Claire.

 

-Situation : rue de Dour à Boussu-Bois Saints-Charles.

 

-Début d'exploitation : 4 Février 1832.

 

-Fermé le 22 Décembre 1931.

 

Aprés la guerre, d'important travaux de modernisation sont entrepris dans le but de centraliser l'extraction des puits de Vedette, Sainte-Antoine, Sentinelle et Sainte-Catherine.

Quatres cages peuvent dès lors être employées simultanément.

 

Au moment de la crise charbonnière, des études prouvent que ce puits est encore trés rentable: il peut approvisionner  les cokeries de la Société Carbo-Chimique à tertre et sauver, en même temps, mille emplois.

 

Rien n'y fait, Vedette n'est pas réouvert, le charbon nécéssaire aux cokeries vient du limbourg... et les installations rénovées sont rasées sans avoir jamais servi...

22:13 Écrit par Fred dans Boussu-Bois | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

23/10/2006

Puits N°4 et 5 de la S.A. de Charbonnages du Couchant de Flènu.

26

Dits : Sans Calotte.

 

-Concession : Rieu-du-Coeur.

 

-Situation : entre la rue César Depaepe et la rue Jean Jaurès.

Lors du creusement de ce siège en 1850-1851, la venue d'eau dépasse 12.000M cube par jour. Il a fallu cuveler les puits jusqu'à 100 mètres de profondeur pour stopper les infiltrations.

 

Le Dimanche 19 Janvier 1908 à 4 heures du matin des mineurs travaillent à l'étage 798.

 

Le manque de précaution lors de l'explosion d'une cartouche de dynamite provoque un coup de grisou qui tue dix mineurs et en blesse huit autres.

 

Sur cette carte, à droite, on aperçoit les batteries de fours à coke.

 

-Fermé en 1932

20:47 Écrit par Fred dans Quaregnon | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |