28/10/2006

Les fours à coke de la S.A. de la Grande Machine à Feu de Dour

les four à coke mach a feu

 

Annexès aux installation du puits N°1 de la société, ils sont installés à l'arrière du site, en bordure de la  ligne de chemin de fer Saint-Ghislain-Quievrain par Roisin, à proximité de la gare de Dour.

 

A droite, on apperçoit le terril de la Grande Machine à Feu.

17:37 Écrit par Fred dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Puits N° 2 de la S.A. des Charbonnages Unis de l'Ouest de Mons

dour puits 2

Dit : Belle-Vue N°2.

 

-Concession : Belle-Vue, Baisieux.

 

-Situation : dans le bois d'Epinois.

 

-Profondeur Atteinte : 425 Mètres.

 

Coup de grisou : Le 3 Août 1831 : 36 morts

                          Le 11 Janvier 1862 : 25 morts.

 

Aprés la fermeture intervenue en 1877, les bâtiments servent d'atelier pour les réparations du materiel d'extraction des autres puits.

 

En 1890, on y installe un lavoir destiné spécialement au traitement des charbons avant leurs tarnsformation en coke dans les 80 fours situés au même endroit ainsi que dans ceux di N°4 Grande-Veine et du N°8 Belle-Vue de la même Société.

 

 

 

17:31 Écrit par Fred dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/10/2006

Puits N°1 de la S.A. du Bois de Saint-Ghislain

sauwartan

Dit : Sauwartan.

 

-Concession : Bois de Saints-Ghislain

 

-Situation : Coron du Bois

 

-Coup de grisou : le 19 Novembre 1880 : 9 morts dans la Grande Veine.

 

C'est le seul charbonnage borain qui possède un chassis à molettes en béton.

A droite une passerelle en bois et deux ouvriers culbutant eux-mêmes le wagonnet dans le wagon situé en-dessous.

On est bien loin des transporteurs automatiques dont sont munis certains puits borains à la même époque.

 

-Fermé le 6 Octobre 1938.

09:11 Écrit par Fred dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Puits N°1 de la S.A. des chevalières de Dour

dsc2

dsc1

-Dit : Sainte-Catherine

 

-Concession : Grande Chevalière et Midi de Dour

 

-Situation : Rue Henry Pochez ( Plantis )

 

-Coup de grisou : le 11 Novembre 1863 : 17 morts

                            Février 1865 : 57 morts à l'étage 443

Le grisou s'allume ensuite au jour, à un foyer dans le bâtiment de la machine, brûle les ouvriers, fait sauter le toit et met le feu au câble d'extraction.

 

En 1921, un coup d'eau provoqué par la communication des travaux avec ceux du vieux puits abandonné du Longterne-Trichères inonde l'ensemble des installations.

 

-Fermé le 30 Décembre 1961.

08:59 Écrit par Fred dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/10/2006

Puits n°7 de la S.A des charbonnages unis de l'ouest de Mons

dour belle vue

Dit : Belle-Vue N°7

-Concession : Belle-vue,Baisieux

 

-Situations : Rue des Canadiens

 

-Coups de grisou : le 2 juillet 1861 : 12morts

                           1874 : 9 morts

 

-C'est le premier charbonnage du bassin du Couchant de Mons éclairé à l'électricité grâce à une dynamo de type Dulait

 

-Fermé le 26 Octobre 1936.

 

Ce site fut englobé dans l'ancien complexe des Câbleries de Dour.

23:07 Écrit par Fred dans Dour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dour, mons, charbonnage |  Facebook |

Puits n°2 de la S.A. de la Grande Machine à Feu de Dour

frederic

dit : Frederic

-Situation : Rue de l'enfer

Ce puits domine la valée du ruisseau d'Hanneton qui sépare Boussu de Dour

 

-Coup de grisou : le 23 Novembre 1872: 14 morts

                           le 13  Novembre 1888 : 32 morts dans la veine du Grand Lucquet ( cette veine est dèjà connue de Dour en 1672 )

 

- Fermé le 6 Janvier 1932

22:54 Écrit par Fred dans Dour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dour, machine a feu, mons |  Facebook |

Puits N°1 de la S.A du charbonnage de la Grande Machine à feu

Machine à feu

-Grande Machine à Feu.

 

-Situation: derrière la rue Camille Moury, entre l'ancienne garre de Dour et le Petit-Hainin.

 

-En 1891,coup de grisou : 21 morts

 

-Des fours à coke y sont annexés durant le dernier quart du 19ème siècle.

 

-Fermé le 30 Novembre 1954.

 

-Actuellement, le site est occupé parle club d'athlétisme Dour-Sport et on y organise aussi chaque année au mois de juillet le "DOUR MUSIQUE FESTIVAL"

22:33 Écrit par Fred dans Dour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dour, machine a feu |  Facebook |